Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Ses greffes precedentes « rattrapees » par la maxigreffe 3D

Opéré par 3 « bandelettes » à 37 ans, le résultat n’était vraiment pas brillant en densité et l’arrière de ma tête : un vrai « champ labouré »… Les centres commerciaux de greffes me proposaient une petite greffe par « bandelette » ou FUE complémentaire mais en insistant sur le peu d’amélioration que j’obtiendrais. Un ami m’a fait découvrir les « greffons de 2mm ». J’ai doublé ma densité et l’arrière n’a pas été plus abîmé… Le médecin m’a même dit que je pouvais encore espérer une greffe si j’en avais besoin dans le futur…

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.


Comedien : sa greffe 3D est heureusement invisible

Comme vous me l’avez demandé, je suis désolé de le dire mais je suis très connu en temps que comédien. Mais vous ne trouverez jamais qui suis-je… car vous ne verrez jamais que j’ai été opéré trois fois par « greffons de 2mm ». En effet, ça ne se voit pas, c’est 100% naturel et sans aucune modification à l’arrière de ma tête.

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.


Femme de 57 ans : sa vie transformee !

 Je suis une femme de 57 ans, je croyais ma vie fichue par le complexe dû à ma perte de cheveux et je n’avais jamais franchi le pas de me faire opérer par « bandelette » (ne connaissant pas d’autre méthode). Un ami m’a parlé de la nouvelle méthode de greffe avec « greffons de 2mm » directement prélevés dans la zone la plus dense de ma chevelure. J’y suis allée en pensant faire une bêtise. Un an après, j’ai retrouvé le sourire… et un mari. Ma vie est transformée, je ne regrette pas d’avoir autant attendu pour trouver une méthode si douce où j’ai compris la différence avec une amie qui a fait la « bandelette » et le regrette d’autant plus qu’elle a pu comparer.

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.


Victime d’une « usine a greffe » et de la « bandelette », il est heureux de la methode 3D

Malheureusement au stade 3B d’Hamilton, j’ai commencé très tôt à me faire greffer des cheveux dans une « usine à greffe » de Paris par la méthode dite de la greffe cheveux par « bandelette ». J’ai souffert le martyr et souffre toujours encore. Le résultat a été très peu dense et ma cicatrice pas droite fait 2 cm de large à présent… J’ai donc du me faire greffer une deuxième fois. Cette fois-la, j’ai mieux étudié Internet et y ai trouvé la méthode implantant des « greffons de 2 mm ». Mon intervention a paru bénigne, j’ai sommeillé la plupart du temps et n’ai pas eu la notion du temps écoulé. Je n’ai jamais souffert, pas de cicatrice, pas de suite, pas de problème. J’ai six fois plus de cheveux qu’avec la première intervention et j’ai payé deux fois moins cher. Comme je regrette de m’être fait faire une « bandelette » !…

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.


Journaliste television : sa greffe passe inapercue

Principal journaliste d’une chaîne de télévision nationale, j’avais l’énorme problème de perdre mes cheveux, perte qu’un choc psychologique avait accélérée. J’ai confié ce problème à SCARLESS HAIR TRANSPLANT et à sa méthode d’implantation capillaire par « greffons de 2mm ». J’ai continué à passer tous les jours à l’antenne sans aucune interruption. Personne n’a vu que je me suis fait greffer des cheveux, ni même que je perdais mes cheveux. Après une intervention sans douleur et sans aucun problème, le résultat est magnifique, naturel et l’arrière de ma tête est normal : sans perte de densité, sans trace et sans cicatrice surtout.

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.


Seropositif… et heureux de sa greffe de cheveux 3D

… Eleveur de chevaux de course, j’ai 62 ans, je suis séropositif et j’ai refait ma vie. J’ai demandé il y a 2 ans au médecin de SCARLESS HAIR TRANSPLANT de bien vouloir m’opérer pour une greffe de cheveu et me greffer selon sa méthode que j’avais découverte sur Internet. Je peux garantir que ce dernier m’a recréé une nouvelle chevelure incroyablement naturelle et dense en 3 interventions alors qu’il ne me restait qu’une couronne, ceci sans douleur, sans cicatrice, sans aucun désagrément ou complication. Je suis à nouveau un homme heureux. Merci….

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.


Apres une greffe FUE, satisfait par la maxigreffe 3D

J’ai 28 ans, Hamilton 4 vers 5, j’ai fait faire une première greffe de cheveux par “bandelette” en Turquie, il y a 5 ans, pour des raisons économiques et parce que le commercial très sympathique que j’ai rencontré à Paris m’avait convaincu que c’était la meilleure des méthodes. Il m’avait dit que la méthode au punch de 2 mm est une méthode archaïque, abandonnée, laissant un aspect mité à l’arrière et donnant des « champs de poireaux » à l’avant…L’intervention a été très douloureuse et très saignante. J’ai même saigné de façon importante la première nuit, tachant tout mon oreiller. J’en souffre toujours actuellement de la cicatrice et le résultat était faible en densité car mes cheveux sont très fins. De plus, tout le monde me dit que j’ai un aspect de « cheveux de poupée » à l’avant. Mais surtout la zone greffée est comme un champ de mine avec des creux et des bosses… J’étais dégouté. 18 mois après, suite à une émission télévisée, j’ai découvert la nouvelle méthode FUE pratiquée dans une grande clinique à Paris. J’ai été reçu par celui que j’avais vu à la télévision et j’étais enthousiaste malgré un prix exorbitant. J’ai emprunté et ai donc fait pratiquer cette intervention où je n’ai pas revu le médecin célèbre mais un grec qui n’était même pas médecin et parlait à peine français. Le résultat a encore été pire… Seulement quelques dizaines de mes cheveux très fins ont repoussé… Je ne voulais plus entendre parler de greffe malgré un aspect épouvantable de ma chevelure, résultats de mes deux greffes. C’est en consultant Internet que j’ai découvert la nouvelle méthode « 3D » (triple densité) au punch de 2 mm. Mais cette fois-ci je ne comptais pas me laisser faire. J’ai d’abord consulté le médecin opérateur qui pour la première fois m’a fait une vraie consultation médicale, m’apprenant qu’avant toute intervention : il fallait arrêter ma chute de cheveux par un traitement qui effectivement est très efficace sur moi. Il m’a appris qu’une seule intervention de bandelette n’était jamais suffisante et qu’il en fallait toujours plusieurs au risque de tirer sur ma cicatrice et d’en créer une nouvelle qui s’élargirait encore plus à cause de la traction…. Ce qui ne m’avait jamais été dit auparavant… Quand à la FUE, il m’a appris qu’il ne fallait pas en faire avec des cheveux trop fins ou crépus car cela ne donnait aucun résultat dans ces deux cas. Ce que personne n’ont plus ne m’avait dit… Ce médecin, consultant spécialiste du cheveu, ayant appris et pratiqué toutes les méthodes, était plus à même de me renseigner et de trouver les meilleurs soins et la méthode de greffe la plus appropriée.
Au total, il m’a expliqué que sa méthode ne ferait pas de miracle avec mes cheveux très fins mais au moins remplirait, en une seule séance, les trous laissés pas les autres méthodes et densifierait globalement la faible densité persistante. Ce qui fut dit fut fait. Pas de cicatrice visibles à l’arrière et l’avant est beaucoup plus naturel… Après 18 mois, je n’ai pas la densité d’une chevelure afro, mais en laissant un peu plus de longueur de cheveux on ne voit plus mon cuir chevelu blanc comme un œuf. Comme je regrette de m’être précipité pour ces interventions, j’aurait du consulter tous les praticiens des différentes méthodes pour me faire une vraie opinion et découvrir le bon.

C.M – Toulouse – 2012.

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.