Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les femmes face à l’alopécie

Les femmes dans une moindre mesure peuvent souffrir aussi d’alopécie.

Elle cause chez elles un stress majeur tout comme une véritable mutilation quand elle est apparente.

La perte de cheveux n’est pas seulement contemporaine, elle était bien connu au Moyen-âge – un traité  médical médiéval préconisait des onguents de miel et lait d’annesse tandis que de nos jours les injections de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) permettent de stimuler la repousse grâce aux cellules de croissance que le plasma contient.

>>Slate.fr

L'alopécie chez la femme jeune

L’alopécie chez la femme jeune

 


Une fillette atteinte d’alopécie areata contourne la journée « crazy hair »

Gianessa Wride, petite américaine vivant dans l’Utah est devenue chauve en quelques semaines, dû à une une maladie auto-immune très peu prévisible et favorisé par des troubles familiaux. Cela ne l’a pas empêché de participer à la fête de son l’école qui récompensent les coiffures les plus folles « Crazy Hair Day » pratique très courante dans les pays anglo-saxon. Et son idée a fait l’unanimité !
Gianessa-Wride

© Danielle Wride

 

>>lire la suite sur Positivr


Les traitements contre la calvitie et la perte de libido masculine

La prise de finastéride ou du dutastéride pour lutter contre l’alopécie et l’hypertrophie bénigne de la prostate , augmenteraient les risques de trouble de l’érection ou de l’éjaculation, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale PeerJ.

Le médicament, en inhibant l’enzyme qui mute la testostérone en dihydrotestostérone responsable de la perte de cheveux bloque, de ce fait, l’hormone sexuelle masculine, essentielle pour le désir.
Cet article a été selectionné sur TopSante.com pour le D. Alain Berkovits

Le finastéride peut provoquer des troubles érectiles

Le finastéride peut provoquer des troubles érectiles


Comment aborder la perte de ses cheveux sans épouvante

La calvitie est souvent associée à un sentiment d’insécurité et de déclin viril pour une majorité d’hommes. Mais elle peut être aussi un tremplin pour redéfinir son style, pour oser l’exhiber, ou inversement opter pour la greffe de cheveux.  Quelle que soit votre situation, une fois la chute de cheveux constatée mieux vaut en connaître la raison en prenant rendez-vous chez un dermatologue ou un médecin greffeur.
Comment aborder la perte de ses cheveux sans épouvante

>>>Lire l’intégralité de l’article —les hommes modernes—

 


Chute de cheveux hivernale, faut-il consulter ?

Comment reconnaître une chute bénigne saisonnière et passagère d’une alopécie, et savoir s’il faut consulter ?
chute de cheveux hivernal

On considère que la chute de cheveux est pathologique quand plus de 100 cheveux tombent par jour

Il n’est pas rare de perdre ses cheveux, particulièrement en hiver. Bien qu’ angoissant ce n’est pas toujours grave : on considère qu’une chute est pathologique si plus de 100 cheveux tombent par jour, si elle dure plus de trois mois ou si elle est accompagnée de symptômes (plaques sans cheveux, chevelure clairsemée, fatigue, fièvre, douleurs ou rougeurs sur le cuir chevelu…). Dans tous ces cas, il est impératif de consulter sans tarder.

Cet article a été sélectionné sur le site futura-sciences.com

>>lire la suite

 


Chute de cheveux chez la femme : comment affronter ce problème ?

La chute de cheveux chez la femme,  bien que moins spectaculaire que chez l’homme, est souvent ressentie comme une véritable mutilation.
Diffuse, elle se situe le long de la raie médiane qui s’éclaircit peu à peu, elle survient généralement après la ménopause. On parle alors d’alopécie féminine quand une centaine de cheveux tombent par jour.

perte de cheveux chez la femme

On parle d’alopécie quand une centaine de cheveux tombe par jour

Une chute de cheveux  brutale et abondante peut-être également d’origine psychologique. Il est important de consulter un médecin qui saura vous orienter vers la solution la mieux adaptée.
Nous avons choisi cet article du MadameFigaro.fr qui répond aux questions les plus fréquentes.

>lire ici l’intégralité

 


La cryolipolyse est disponible au centre de médecine esthétique de Nantes

La cryolipolise est disponible à la clinique capillaire Jules Verne de Nantes

La cryolipolyse : qu’est-ce ?

La cryolipolyse fait son entrée par la grande porte du marché de la médecine médicale. Cette technique inédite permet de faire fondre par le froid les tissus adipeux en excès, résistant aux régimes alimentaires. Ces masses graisseuses inesthétiques sont localisées très souvent sur la face interne des genoux, dans le dos aux niveau des aiselles, sur l’arrière des bras,  la culotte de cheval et l’abdomen.

Cette intervention est bien moins lourde que la  liposuccion car elle est non-invasive —pas de scapel et bistouri—  et donne des résultats exceptionnels sur l’abdomen.

Un choc thermique est appliqué sur la zone à traiter, les adipocytes (cellules graisseuses) sont particulièrement sensibles au froid contrairement aux vaisseaux sanguins et système nerveux périphériques. Cette caractéristique permet la dégradation naturelle des adipocytes en quelques semaines, sans léser les tissus.

A l’occasion du congrès européen de l’esthétique médicale et chirurgicale IMCAS qui s’est tenu à Paris le mois dernier
Europe 1 offre une tribune à la cryolipolyse

Screen Shot 2016-02-16 at 11.53.08 AM

 

 


Galerie de patients : novembre 2015

Galerie de patients novembre 2015

Je suis très content de ma greffe capillaire effectuée fin Mars 2015 et je souhaite refaire un petit complément.

 


APPLICATIONS DERMO-ESTHETIQUES DU PLASMA RICHE EN PLAQUETTES

Introduction au Plasma Riche en Plaquettes (PRP)

Nous disposons de nombreuses techniques en dermo-esthétique nous permettant de gérer les volumes, la tonicité des muscles ou encore la texture des tissus par action thermique, chimique ou mécanique.

Le champ de la revitalisation cutanée était jusque là du domaine de la prévention (alimentation équilibrée, activité physique, suppression du tabac et de l’exposition solaire ….) ou de l’application de topiques (Vitamines, antioxydants, oligoéléments..). Le Plasma riche en Plaquettes (PRP) constitue sans conteste, une idée tout à fait novatrice dans le domaine de la revitalisation capillaire et/ou en complément d’une greffe.

En effet, les plaquettes sont des cellules vivantes, capables de libérer rapidement une grande quantité de facteurs plaquettaires (environ 60) aux vertus revitalisantes et réparatrices. Ce sont ces mêmes plaquettes qui sont responsables de la cicatrisation en cas de blessure. Une fois injectées dans le derme elles vont déclencher une série de réactions débouchant sur la génération de néo tissus.

Enfin, il est  facile à mettre en œuvre puisqu’il suffit d’un prélèvement veineux et d’une centrifugation de quelques minutes. Nous pouvons dire que le PRP est à la revitalisation capillaire ce que le lipofilling est à la restauration des volumes.

  (source Dr Gilbert AMGAR – Clinique Pasteur – Luxembourg)

 

 


Trichotillomanie : un TOC peu connu

La trichotillomanie ? Kézako ?

La trichotillomanie est un trouble du comportement parfois considéré comme compulsif (TOC). Les trichotillomanes ressentent le besoin incontrôlable de s’arracher les cheveux, les cils, les sourcils et tous les poils (ou tout simplement de les toucher/jouer avec). En réalité, ce peut être aussi bien une maladie à part entière que le symptôme d’un trouble psychiatrique plus profond. Selon les études, les femmes seraient plus touchées que les hommes, et la trichotillomanie pourrait toucher aussi bien des enfants que des adultes.

Lire la suite du témoignage sur madmoizelle