Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le traitement par LED pour la chute des cheveux

Le traitement par LED pour la chute des cheveux

Les traitements par lumière LED – Light Emitting Diode – est avant tout le fruit de la recherche à la NASA pour accélérer la cicatrisation des astronautes blessés lors de mission en apesanteur.
Ses effets sur la cicatrisation la régénération cellulaire (acné, psoriasis vergetures, embellissement de la peau) sont connus depuis longtemps et sont utilisées aujourd’hui pour ralentir un effluvium et booster la repousse des cheveux sur les zones clairsemées.
le traitement par LED pour la chute des cheveux est non invasif, non agressif et totalement indolore, sans chaleur émise et donc sans risques d’échauffement ou de brûlure.

Des rangées de diodes de forte puissance émettent la lumière LED qui alterne des lumières froides et chaudes à des spectres plus ou moins larges. En traversant la peau, elles produisent une réaction biochimique.
Le LED, de manière globale, augmente l’activité mitochondriale. Libère de l’ATP principale source d’énergie des fonctions cellulaires comme le métabolisme

Pour illustrer l’importance de cette molécule, tous processus qui bloque la régénération d’ATP provoque rapidement la mort de l’organisme contaminé (gaz de combat, cyanure, arsenic).
Dans le cas d’une perte de cheveu l’action de l’ATP est ralentie

La lumière LED a des effets physiologiques positifs
  • Les LED proches infra-rouges ont un effet anti inflammatoire, cicatrisant et stimule la vascularisation, cette longueur d’onde (830nm) pénètre le plus profondément, elle atteint  le tissu conjonctif.
  • Les LED jaunes pour la stimulation de la croissance des follicules pileux en formation en renforçant leur métabolisme
  • Amélioration de la vascularisation par l’oxygénation des tissus
  • Stimulation des facteurs de croissance cellulaire
  • Les LED bleues ont un effet anti bactérien dans le cas d’un cuir chevelu agressé

Les LED n’ont pas vocation à traiter la calvitie quand elle est avérée (absence de cheveux et de cycle capillaire)Led dans le traitement de la chute de cheveux

Résultat excellent 1 mois après 10 séances espacé d’une semaine
A titre d’exemple, les LED sont utilisés dans les cas suivants

Alopécie androgénétique chez l’homme et la femme
  • Effluvium télogène
  • 
Accouchement
-Anesthésie générale
-Hyperthermie
  • Anémies régimes amaigrissants
-chimiothérapie
-Hypothyroïdie
-ménopause
  • Teigne
-pelade

Le rôle des cellules « T  » pour combattre la calvitie

C’est à l’université de San Francisco que des chercheurs travaillant sur la régénération de la peau, ont mis en évidence le rôle capital de certaines cellules du système immunitaire dans la repousse des cheveux.

 

Comme beaucoup d’hommes à l’approche de la cinquantaine, la calvitie est une réalité difficile à vivre. C’est à l’université de Californie à San Francisco que des chercheurs ont fait une une découverte très prometteuse sur régénération du cheveu. L’équipe du professeur Michael Rosenblum ont mis en avant que des cellules de notre système immunitaire qui agissent sur l’inflammation, les lymphocytes T régulateurs, ont un rôle essentiel dans la production des follicules.

 

Les cellules T sont une catégorie de leucocytes qui jouent un grand rôle dans la réponse immunitaire cellulaire spécifique. « T » est l’abréviation de thymus, l’organe dans lequel leur développement s’achève. Elles visent à détruire les cellules pathogènes, comme les bactéries ou les cellules cancéreuses, les maladies auto-immunes.

Calvitie stade 6 avancé

Calvitie stade 6 avancé

Combattre la calvitie : souvent le fruit du hasard en science

Les cellules de croissance étaient jusqu’à présent le seul facteur résultant de la formation d’un nouveau cheveu. Or il s’avère qu’il y a profusion de cellules T lors de la phase de repousse. Ce sont donc les deux types de cellules associés, qui favorisent la repousse.

Nous pensons que les cellules immunitaires entrent dans un tissu pour lutter contre les infections. Tandis que les cellules souches régénère le tissu  lésé. Nous avons constaté qu’en neutralisant les cellules T sur les plaies de souris, les poils ne repoussent pas.
Nous avons trouvé  que les cellules souches et les cellules immunitaires doivent travailler ensemble pour rendre possible la régénération.

explique Michael Rosenblum P.h.D.

Source BFMTV


INTOX: Les frites McDonald remède contre la calvitie

C’est en tout cas ce que certains médias anglo-saxon ont relayé en masse. Puis certains sites français suivent… en toute absence de vérification.

 

Cette étonnante information qui désigne les frites McDonald comme le dernier remède miracle contre la calvitie, trouve sa source dans une étude japonaise publiée dans la revue Biomaterials.

Voici le paragraphe qui contient notre info :
“La production de cellules de follicules pileux en masse est fortement augmentée avec l’emploi de polydiméthylsiloxane “. Ce composé chimique pourrait posséder des propriétés pour éliminer la calvitie.
Si les chercheurs, quant à eux, n’évoquent jamais les frites McDonald, le tabloïd Dailymail exhume un article du Washingtonpost qui cite les 19 ingrédients qui rentrent dans la composition des frites McDonald dont le polydiméthylsiloxane (additif alimentaire) qui évite les projections d’huile de friture.
Le tabloïd n’hésite pas à faire un titre porteur — la calvitie étant un sujet de préoccupation majeur pour de nombreux hommes.

 

 

 

 


Des implants sur des souris : pour une méthode pleine de promesses

Cette étude scientifique japonaise est très prometteuse, il s’agit de générer en masse des cellules de follicules pileux produit par le diméthylpolysiloxane et de les implanter sur des rongeurs. Des poils drus et noirs ont poussé sur les cobayes.
Poils générés sur le dos de la souris credit

Poils générés sur la souris
credit Yokohama-National-University

« Cette méthode simple est très prometteuse pour les thérapies régénératives de la perte de cheveux comme les alopécies androgénétiques. »

Yokohama National University


Article complet en anglais >>ici


Beaux greffons sans transsection feront une belle tête… de champion

Greffons sans transsection

Nos greffons sont composés de plusieurs follicules pileux et de sa graisse nourricière. Le follicule pileux, ou follicule pilo-sébacé est une petite cavité dans laquelle le poil prend sa naissance, il est la matrice de la création du cheveu à partir de cellules qui remontant en surface se transforme en cheveu par kératinisation.

Le follicule pileux est une membrane d’épiderme très mince qui s’étend de la couche la plus profonde de la peau (le derme) jusqu’à sa surface. Le follicule pileux, qui ressemble à un petit sac, contient la racine du poil ; il est à la base de la création du cheveu durant toute la vie. Ainsi, à partir de la partie la plus profonde du follicule pileux, des cellules remontent vers la surface et se transforment en cheveu par kératinisation. Chacun des follicules pileux est entouré d’un réseau de petits filets nerveux permettant aux poils de transmettre de très faibles sensations.

Le greffon se fait par une incision circulaire à l’aide punch rotatif, exclusivement manuellement sur la couronne, là où les cheveux sont résistants à l’action néfaste des hormones.

Greffons de 5 à 8 cheveux

Ces greffons seront implantés sur la tonsure du patient

Grâce à leur spécificité génétique, ces cheveux sont “inaltérables”. Ce sont exclusivement ces cheveux qui seront greffés sur les zones dégarnies, que le médecin greffeur aura au préalable préparées.

Le greffon contient 5 à 8 cheveux avec leurs bulbes, en général ils couvrent des surfaces plus ou moins étendues comme le vertex et la tonsure.

Les golfes et la ligne frontale, eux, nécessiteront des greffons de peu d’unité folliculaire pour redessiner délicatement l’implantation initiale. Pour se faire, le punch sera très fin, à l’identique d’une FUE classique.

Dans tous les cas, les greffons ne subissent jamais de découpage après l’extraction. Ils sont implantés dans leur intégralité et comptabilisés comme tels.

Les transsections traumatisent la structure du follicule, le muscle érecteur du cheveu et compromettent la repousse.

Le nombre de transsection doivent être le moins élevée possible durant l’extraction pour un résultat optimal. Seul les médecins très expérimentés sont habiles à cela.

Le Plasma Riche en Plaquettes (PRP)  utilisé pendant la greffe permet de vitaliser  la repousse, aide à la cicatrisation grâce aux facteurs de croissance qu’il contient.

Le PRP renforcera également a prise de la greffe.

 


La chute de cheveux chez la femme

La perte de cheveux chez la femme : quand faut-il s’en inquiéter ?

La chute de cheveux chez la femme est très souvent vécue avec une grande angoisse. Elle est ressentie comme une véritable perte d’identité féminine.
Toute chute de cheveux n’est heureusement pas irréversible mais il convient d’en connaître l’origine.
L'alopécie chez la femme jeune

L’alopécie chez la femme jeune

Il est normal de perdre quelques dizaines de cheveux par jour qui seront remplacés par des repousses de même calibre. La chute devient pathologique quand les cheveux tombés sont partiellement recouverts par des repousses affaiblies et qui se sont raréfiées. Les cheveux ont un cycle de vie plus court, ils tombent plus rapidement, repoussent de plus en plus fins pour finalement, ne plus pousser On parle alors d’alopécie.

Les alopécies se classent en deux grandes catégories:

Alopécie androgénétique

L’alopécie androgénétique féminine diffuse correspond à une chute progressive et définitive des cheveux. Il n’y a pas de cause externe à cette forme d’alopécie qui associe une prédisposition héréditaire et une hypersensibilité du follicule pileux aux androgènes, hormones sexuelles mâles (présentes aussi chez les femmes en quantité faible). Ces hormones provoquent la dégénérescence des cellules capillaires sur les cuirs chevelus sensibles à son activité. La calvitie est diffuse, étendue, reconnaissable à l’élargissement de la raie médiane sans présenter de plaque chauve spécifique aux hommes. La classification de Ludwig permet de mesurer l’étendue cette calvitie. Elle survient généralement après la ménopause.

Autres alopécies ou effluvium télogène
Les chutes de cheveux saisonnières

Durant l’été, poils et cheveux poussent plus rapidement sous l’action de la chaleur, tandis qu’ils perdent en vitalité et finissent par tomber au début de l’automne pendant 4 à 6 semaines. Il n’y a aucune cause pathologique à ce stade. Au delà de cette période, un autre facteur est en cause qu’il convient de rechercher.

L’alopécie post-partum

C’est la chute de cheveux après l’accouchement, un IVG ou une fausse couche. Elle est due à la baisse de la production d’œstrogènes principalement, mais aussi au changement de rythme de vie de la maman, le manque de sommeil, la fatigue. Elle peut être imputée également à une carence en fer, un dysfonctionnement thyroïdien. Cette alopécie spécifique est souvent spectaculaire (des poignées de cheveux se détachent du cuir chevelu), elle survient généralement au quatrième mois après l’accouchement, les cheveux sont alors ternes et n’offrent aucune résistance à la traction. La chute de cheveux peut durer entre trois et quatre mois et il faut compter 9 mois pour retrouver une chevelure normale. Des compléments alimentaires riche en vitamine B, en acides aminés soufrés entre autres, stimulent efficacement la repousse des cheveux.

Chute des cheveux par traction

Les coiffures tirées comme les chignons, queues de cheval, chères aux danseuses qui si depuis l’enfance les portent, peuvent provoquer à la longue une traction trop forte sur les racines et finir par faire tomber les cheveux et la repousse en est alors affaiblie. L’alopécie s’installe.
Les extensions sont aussi en cause ajoutées aux coiffures afro où la traction est répartie sur l’ensemble du cuir chevelu, la ligne frontale de la chevelure étant particulièrement sensible, l’implantation peut reculer significativement.

jeune femme portant une coiffure afro favorisant les alopécies detraction

Des coiffures tirées et portées au quotidien favorisent les alopécies

Les autres causes de l’alopécie

L’arrêt d’un contraceptif œstroprogestatif peut provoquer un effluvium télogène, comparable à celui dit du post-partum. L’apport d’œstrogènes de synthèse peut stimuler la vitalité des cheveux. L’arrêt de ce dernier fait entrer un plus grand nombre de cheveux en phase de chute. Cette perte de cheveux est diffuse et réversible après quelques semaines. Si les follicules sont sensibles aux androgènes, une alopécie androgénétique est avérée.

Une carence en fer peut enclencher une alopécie liée à des règles abondantes, des fibromes ou une pathologie plus grave qui peut-être passée inaperçu.
Un dysfonctionnement de la glande thyroïde perturbe le renouvellement naturel des cheveux, ralenti la production de sébum. On parle d’hypothyroïdie et d’hyperthyroïdie. Les patients qui en sont atteints subissent une abondante chute de cheveux sur l’ensemble du cuir chevelu. Les cheveux sont secs et cassants.
Les régimes anarchiques, une alimentation sans protéine animale, ou trop élevée en sucre raffiné sont autant de facteur de chute.
L’usage excessif de produits chimiques, les appareils chauffants sur des cheveux déjà fragilisés, favorise leur chute.

Enfin la trichotillomanie est un trouble psychologique qui fait parti des TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs) et qui se traduit par le besoin irrépressible de s’arracher les cheveux conduisant à une alopécie manifeste par plaque. Elle procède du terrain psychiatrique et non de l’esthétique médicale.
Dès les premiers symptômes d’une chute de cheveux abondante au brossage, la consultation d’un médecin spécialiste s’impose. Un bilan sanguin est nécessaire pour éliminer ou cibler les causes.
La chute de cheveux chez la femme reste très rarement irréversible.


La repousse des cheveux avec  le PRP

Le PRP cheveux

Avant de penser aux greffes avec extraction folliculaire, les injections de plasma riche en plaquettes sont une excellente alternative. La méthode est efficace et sans effet secondaire.
  • Le plasma riche en plaquettes (PRP) contient des facteurs de croissance qui stimulent les cellules inertes des follicules affaiblis.
  • L’injection de PRP permet une meilleure repousse, fortifie les cheveux existants donnant ainsi une chevelure d’apparence plus vigoureuse.
  • Ce traitement s’adresse aux femmes qui souffrent de perte de cheveux passagère, (saisonnière, changement hormonal) ou d’une alopécie androgénétique débutante.
  • Aux hommes dont la calvitie est naissante.
  • Le PRP cheveux est du plasma concentré en plaquettes qui a été prélevé par prise de sang sur le patient.
  • Centrifugé, le sang se sépare en différents éléments, pour ne prélever que le plasma contenant les plaquettes.
  • Le plasma s’injecte sous le cuir chevelu grâce à un injecteur à très fine aiguille, le patient ne ressent aucune douleur.
  • La repousse des cheveux avec le PRP se conjugue avec des compléments alimentaire.
  • Le traitement s’effectue en cabinet une fois par mois pendant les trois premiers mois, une quatrième injection après une pause de quatre mois, puis une à deux fois par an en entretien.

 

Les injections de PRP se font au centre de microgreffe Jules Verne

Séance d'injection PRP cheveux

Séance d’injection PRP cheveux

Injecteur PRP précis et à haute cadence d'injection pour le confort du patient.

Injecteur PRP précis et à haute cadence d’injection pour le confort du patient.

 


La pelade, le chien et sa maîtresse

Pelade en petite plaques

Pelade en petites plaques

Histoire de deux dermatologues japonais qui ont  guéri une femme qui avait perdu tous ses cheveux et ses poils, en lui prodiguant  un conseil avisé.

Elle est rapportée dans un article publié en ligne le 30 octobre 2017 dans la revue Allergology International, est celle d’une femme de 57 ans atteinte d’une forme modérée de dermatite atopique (encore appelé eczéma atopique). Cette pathologie, qui se manifeste par une inflammation cutanée d’origine immunitaire, débute classiquement dans la petite enfance et s’atténue généralement avant l’adolescence. Elle peut néanmoins persister à l’âge adulte. Cette femme a cependant consulté dans le service de dermatologie de la Faculté de médecine de l’Université de Kyoto pour une toute autre raison. Elle a perdu tous ses cheveux et n’a maintenant plus aucun poil sur le corps. En d’autres termes, elle présente une pelade qui a rapidement évolué vers ce que les spécialistes appellent une pelade universelle. (…)

>> L’article dans son intégralité est consultable sur Réalites biomédicales un blog Le Monde de Marc Gozlan, journaliste médico-scientifique

Pour rappel, la pelade est une maladie inflammatoire chronique qui touche les follicules pileux. Elle entraîne une perte des cheveux et/ou des poils par plaque localisées sur le cuir chevelu. Celles-ci peuvent se joindre entre elles jusqu’à entraîner parfois une peau glabre. Néanmoins, les plaques peuvent survenir au niveau de la barbe, des sourcils ou d’autres les zones pileuses du corps. La pelade évolue par poussées qui peuvent se répéter au cours de la vie. C’est une affection dont l’origine est inconnue mais probablement en rapport avec une anomalie de l’immunité à prédisposition familiale.
La pelade universelle comporte à la fois une pelade décalvante totale et une dépilation de l’ensemble des poils corporels.

 


Éliminer les amas graisseux sans aiguille ni scalpel

Éliminer les bourrelets disgracieux et réduire les amas graisseux sans aiguille ni scalpel.

 

Disponible au centre de Nantes

La cryolipolyse, ou plus généralement CRYO, est une technique non invasive de réduction des tissus graisseux localisés persistants qui agit de manière sélective sur les cellules graisseuses. Ç’est une technique douce qui atteint les rondeurs ou les capitons localisés, là où ils se nichent : Cuisses, ventre ou fesses et  permet d’éliminer durablement les graisses.*

 

Les cellules graisseuses -adipocytes- qui se trouvent dans le tissu sub-dermique sont riches en acides gras saturés, ce qui les rend particulièrement sensibles au froid ; au contraire les éléments limitrophes comme les vaisseaux sanguins, le système nerveux périphérique, les mélanocytes, les fibrocytes, les cellules pauvres en lipides, sont en comparaison beaucoup moins sensibles au froid.
Cette caractéristique permet la dégradation naturelle des adipocytes sans léser les tissus adjacents.

Autodestruction naturelle des cellules graisseuses

Le processus de dégradation des adipocytes exposés à l’action du LipoContrast est le suivant :
– Une partie des cellules est affectée directement pendant la séance.
– Une autre partie entrera dans une phase de mort cellulaire (apoptose) sévère et sera éliminée graduellement en quelques semaines.

En fonction de l’épaisseur du tissu adipeux et de la taille de la zone à traiter, il faudrait prévoir plus d’une séance pour traiter toute la zone. Par exemple, il faudra 2 applications pour la zone abdominale, 1 pour chaque flanc ou 2 pour la partie inférieure du dos.

Chaque application dure 60 minutes et il faudra entre 1 et 3 séances (généralement 1 ou 2) avec un intervalle de 30 jours approximativement.

20% du résultat final est disponible en quelques jours.
80% du résultat final est disponible au bout de 20 jours.

Pendant la séance

Le processus n’est pas douloureux pour les patients ; ils ressentent une légère tension sur la zone traitée à cause de l’effet de vide et une sensation intense de chaleur et de froid localisés, principalement en début de séance.

Après la séance

Normalement
Rougeur et désensibilisation de la zone qui disparaîtront au bout de 2 heures.
Rarement
Léger hématome qui sera absorbé en quelques jours.

Le patient pourra vivre normalement, sans aucune gêne, immédiatement après la séance.

éliminer les bourrelets

Éliminer les bourrelets par la cryolipolyse
© Adobe Stock

*la qualité du résultat dépend de la morphologie de la personne, en même temps qu’une prise en charge globale.

 

Comme peut en témoigner cette jeune maman :
Après des grossesses rapprochées et malgré une hygiène de vie saine, je n’arrivais pas à effacer les dernières rondeurs liées à la maternité. En addition, j’ai fait un régime en espérant perdre ces kilos superflus et localisés mais cela n’a pas été efficace. Ce que j’avais réussi à perdre avec effort est petit à petit revenu avec le temps. J’ai alors entendu parler de la cryolipolyse, comme d’une méthode douce pour le corps et efficace à la fois. J’ai choisi de faire ces séances dans un cabinet médical, à Nantes là où j’habite. C’est comme cela que j’ai rencontré l’équipe attentive et sympathique du Docteur Berkovits. Je voulais perdre à l’intérieur des cuisses et aussi éliminer les bourrelets au creux du ventre, en dessous du nombril.

J’ai continué à maintenir une bonne hygiène de vie en parallèle des séances mais sans régime alimentaire particulier. Aujourd’hui Les résultats sont là ! La meilleure mesure? Je rentre de nouveau dans mon jean préféré sans me sentir serrée. Cela m’a permis de me retrouver à nouveau bien dans mon corps de femme, tout en restant une maman épanouie. D de Nantes


La cryolipolyse fait fondre les amas graisseux

Eliminer les bourrelets disgracieux et les amas graisseux sans aiguille ni scalpel

Les aiguilles, incisions, anesthésie et douleur ne sont plus d’actualité pour éliminer les bourrelets disgracieux. Avec la cryolipolyse, ou « coolsculpting », il est facile de perdre sa graisse par le froid, de diminuer les amas graisseux du ventre, des hanches, la graisse du dos, la face interne des genoux, le menton comme ce patient que nous avons traité, tout en se détendant avec un magazine.

Les bourrelets ou amas graisseux sont pincées dans un appareil qui alterne le chaud et le froid en 3 étapes.
Cet écart de température provoque la destruction des cellules graisseuses qui sont éliminées naturellement par l’ organisme après quelques jours.
Selon l’épaisseur du pli graisseux, plusieurs séances sont nécessaires.

La cryollipolyse est une des procédures les plus populaires à l’heure actuelle, qui suscite un fort engouement auprès des hommes.

La cryolipolyse est maintenant disponible dans notre centre à Nantes
séance cryo chez un homme

Les séances d’une heure chacune sont indolores et vous permettent de repartir au travail immédiatement.

Nous avons 2 machines Cryolipolyse disponibles au centre de Nantes