Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Calvitie: un cauchemar seulement masculin?

Début de l’article

Cauchemar de nombreux hommes, la calvitie commune touche aussi certaines femmes. Eclairage sur le pourquoi de cette chute de cheveux définitive, et sur les moyens actuels pour prévenir l’effet boule de billard.
>La suite ici


La MAXIGREFFE 3D : « C’est un travail d’artiste à part entière »

Merci. Tous les jours je félicite votre travail fait en regardant la zone greffée. Vous avez réalisé une haute concentration, en atteignant bien les limites des zones chevelues, et même en « envahissant » ces zones chevelues pour y insérer d’autres cheveux. C’est du travail d’artiste à part entière. Il faudrait que plus personne ne s’oriente vers une autre technique que la vôtre. Merci encore au Docteur A. Berkovits et à son équipe tout le temps joyeuse.

J.L


Cinq conseils pour ne plus perdre ses cheveux

5 astuces pour éviter la chute de vos cheveux, tel est le sujet de l’article paru le 03 juillet 2014 sur le site RTL.be.
« Vous ne savez pas quoi faire pour éviter la perte de vos cheveux ? Découvrez nos astuces qui vont sauver votre chevelure. »
> La suite est ici

L’alopécie, pathologie courante chez les Africaines

Une page Facebook consacrée à ce douloureux problème, > ici

L’alopécie affecte de plus en plus de femmes (2 millions)

Épidémie d’alopécie : de plus en plus de femmes en détresse psychologique suite à la perte de leurs cheveux : tel est le titre de l’article d’Atlantico… »
L’alopécie, c’est ce terme savant qui cache une réalité plus « triviale »… à savoir la pure et simple perte de cheveux. Un phénomène que l’on connaît bien chez les hommes mais qui touche aussi 2 millions de Françaises.« 

> La suite ici.


Les aliments pour entretenir sa chevelure

Sous le titre « 4 ingrédients naturels pour des cheveux en pleine santé », le magazine Le Vif week end .be » recommande l’avocat, les myrtilles, le saumon sauvage, les huîtres, et les « légumes-feuilles » :
« Avoir des cheveux en pleine santé ne se résume pas à adopter une marque de shampoing ou à espacer leur fréquence. Comme pour tout ce qui concerne le corps, l’alimentation joue un rôle primordial sur la beauté et la santé de votre crinière. Voici 4 aliments qui vous permettront de garder votre chevelure éclatante et en pleine santé. »
> La suite est à lire ici


La calvitie, une souffrance psychologique masculine

Le site web « Psychologie.com » consacre un long dossier aux causes et conséquences psychologiques de la perte des cheveux chez l’homme, des complexes aux dégâts sur l’estime de soi, du symbolze d’appartenance à celui de vitalité…:

Pourquoi la calvitie fait souffrir les hommes

« A 50 ans, la calvitie touche un homme sur deux. Elle est donc, au sens statistique, on ne peut plus courante. Est-elle pour autant ressentie comme « normale » par les principaux concernés ? Rien de moins sûr. Car si certains ont trouvé la parade en cachant le pot aux roses d’un coup de tondeuse, d’autres continuent de voir chuter leur estime de soi au même rythme que leurs cheveux. Pourquoi la calvitie fait-elle souffrir les hommes ? »

> Découvrez le dossier > ici


Alopécie, un dossier de canadien

Le site canadien d’information médicale « Santé chez nous » consacre un long dossier à l’alopécie :

« Le terme alopécie s’applique à la chute des cheveux ou des poils de n’importe quelle partie du corps quelle qu’en soit la raison. Il y a plusieurs formes d’alopécie, allant de la raréfaction des cheveux à la calvitie.

L’alopécie diffuse (des cheveux clairsemés) touche le plus fréquemment les aînés, tant les hommes que les femmes.

L’alopécie androgénique concerne les personnes de tout âge. Malgré son nom masculin, elle atteint également les femmes. Elle est d’origine génétique, ce qui signifie que des antécédents familiaux d’alopécie androgène constituent un facteur prédisposant. Cette forme d’alopécie est liée à une quantité excessive d’hormones mâles (les androgènes) autour des follicules pileux, empêchant la croissance capillaire tant pour les hommes que pour les femmes qui y sont plus susceptibles après la ménopause, lorsque leur organisme produit moins d’hormones femelles. La plupart des cas de calvitie sont attribuables à l’alopécie androgénique. Environ 50 % des hommes âgés de 50 ans, et 15 % des femmes qui n’ont pas encore atteint la ménopause présentent une alopécie androgénique plus ou moins prononcée.

La pelade ou alopecia areata se caractérise par quelques plaques dégarnies sur le cuir chevelu où la repousse des cheveux est toutefois possible. La pelade est plus fréquente dans certaines familles et elle apparaît souvent pendant l’enfance. Il semble que cette chute de cheveux soit liée à un trouble immunitaire, c’est-à-dire que les défenses naturelles de l’organisme attaquent par erreur ses propres tissus. Une fois que la chute des cheveux s’est produite, une nouvelle repousse est bloquée pendant des semaines ou des mois à ces endroits-là. Ce type d’alopécie touche parfois les personnes qui sont atteintes d’autres maladies « auto-immunes » comme certaines maladies thyroïdiennes, le lupus et l’anémie pernicieuse. Quelquefois la pelade peut entraîner une calvitie totale (alopecia totalis) ou une chute totale des poils corporels (alopecia universalis).

L’effluve télogène est une forme de perte de cheveux souvent associée à la grossesse, à l’utilisation de certains médicaments ou au fait de subir une intervention chirurgicale. Elle est caractérisée par le passage d’une plus grande quantité de cheveux à la phase de repos (télogène), au cours de laquelle les cheveux sont prêts à tomber. Ce type d’alopécie s’améliore habituellement spontanément après quelques mois. L’alopécie cicatricielle est une forme de perte de cheveux qui provoque la formation de zones cicatricielles où les cheveux ne repousseront pas. Ce type d’alopécie peut être causée par différents facteurs. La mycose, par exemple, peut laisser des plaques d’alopécie permanente. »

Retrouvez la suite de ce long dossier > ici.


Satisfait de sa Maxigreffe 3D effectuée en mars 2014

J’ai été opéré début mars 2014 au centre Jules Verne à Nantes par le Dr. BERKOVITS et je suis très satisfait puisqu’au bout d’à peine 3 mois les résultats apparaissaient déjà. Tout s’est passé comme on me l’avait expliqué avec détails lors des soins post-opératoires  par les infirmières très dévouées et toujours de bonne humeur.
Un grand merci !
MH

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.


Quasi-chauve mais greffé en mars 2013 : un résultat satisfaisant avec la MAXIgreffe3D

J’ai été opéré par le DR Dervieux le 28 mars 2013 à Nantes. L’opération s’est bien passée et il n’y a pas eu de complication exceptées deux petites infections bénines de deux/trois greffons environ 2 mois après l’intervention. Il m’a dit que cela provenait de mes cheveux gras.
Quant au résultat de la greffe je suis dans l’ensemble satisfait car j’ai retrouvé une ligne avant assez dense, mes cheveux sont si fins ! J’en ai perdu en périphérie de la greffe quelques mois après l’intervention si bien que j’étais quasiment chauve sur le haut du crâne pendant quelques mois, le temps de voir les premiers greffons resurgir comme le Dr m’avait prévenu.
Au final je pense que la méthode 3D que vous pratiquez est favorable à mon cas bien qu’elle ne soit pas aussi fournie qu’espéré (je suis très exigeant) mais le résultat est tout à fait correct pour mes cheveux très fins.
Cordialement

ML

Les témoignages sont réels et peuvent être vérifiés par des médecins sous secret professionnel.